Les disciplines

LE TAEKWONDO : Origines et caractéristiques

Championnat du Rhone 400L'esprit du Taekwondo,"La voie des pieds et des poings : Tae Kwon Do"

Art martial ancestral codifié en Corée dans les années 50, le Taekwondo est introduit en France en 1969.
Affilié successivement à la Fédération Française de Judo et Disciplines Associées (FFJDA) puis à la Fédération Française de Karaté et Arts Martiaux Affinitaires (FFKAMA), il a depuis 1994 sa propre fédération délégataire et autonome: la Fédération Française de Taekwondo et Disciplines Associées(FFTDA).
De 1988 à 1994, il est passé de simple discipline associée à sport olympique officiel pour les Jeux de Sydney en 2000.


Un concentré de la culture coréenne

On a souvent tendance à décrire tous les arts martiaux dans le même esprit : celui du Bushido japonais. Le code du Bushido est un code de conduite des samouraïs jurant fidélité et sacrifiant leur vie à leur seigneur (Hara Kiri).
L'esprit du Taekwondo est plus riche. La Corée a réussi pendant de nombreux siècles à survivre et à s'imposer malgré sa position géographique en étau entre deux géants agressifs: la Chine et le Japon.
D'un point de vue historique, l'esprit et la volonté d'exister du peuple coréen ont été concrétisés par le mouvement de la noblesse coréenne le "Hwarangdo" ou "chevalier de la fleur". L'idéal de ce mouvement est fondé sur la recherche de la beauté, de l'harmonie et de l'épanouissement. Les coréens se sont aussi distingués des autres pays asiatiques en codifiant un alphabet au XVIème siècle, tout en conservant l'approche philosophique orientale proche de la nature et du coeur.

L'esprit du Taekwondo est une expression de ces différences. Il dépasse l'idée d'un art martial statique fondé sur le sacrifice. C'est au contraire une force d'épanouissement de l'individu, capable d'assimiler la tradition avec des idées modernes comme l'Esprit Olympique.


LE TAEKWONDO : Art Martial Coréen et Sport Olympique

Le TAEKWONDO est un art martial et un sport moderne qui vise à l'utilisation optimum des capacités corporelles et psychiques.

C'est un sport spectaculaire. Avec ses coups de pieds sautés ou retournés, il associe la puissance, la rapidité et la tonicité du combat. Le TAEKWONDO permet aux athlètes de s'exprimer pleinement tout en respectant l'intégrité physique des pratiquants notamment par le port de protections corporelles: casque, plastron...

Sport de démonstration en 1988 et 1992 aux J.O. de Séoul et de Barcelone, le TAEKWONDO est inscrit depuis 1994 au programme des J.O. de Sydney 2000. De 2000 à 2012 (J.O de Londres), le taekwondo français a toujours obtenu au moins une médaille. A noter que la présence du taekwondo en tant que discipline officielle est assurée juqu'en 2020, confirmant ainsi sa place parmis les 25 sports permanents des deux programmes Olympiques suivants.
Présent au sommet du Taekwondo mondial depuis de nombreuses années, le Taekwondo français assiste à l'émergence d'une formidable génération de champions.

 

LE TAEKWONDO en région Rhône-Alpes

Le Taekwondo a fait son apparition en région Dauphiné-Savoie et dans le Rhône, au début des années 70, grâce à la persévérance de quelques "anciens". Sous l’impulsion de ces précurseurs, le Taekwondo a rapidement trouvé sa place à Grenoble à Lyon et dans leurs proches banlieues.

Au début des années 80, les premiers adeptes ayant atteint les grades de 1er et 2ème Dan, se voient à leur tour chargés de promouvoir le Taekwondo dans les départements Rhône Alpins. Ainsi, de nouvelles sections de Taekwondo sont créées en Savoie, Haute-Savoie, Drôme et dans l’Ain. Ce développement conséquent, n'est pas le fruit du hasard mais celui d'un travail de fond effectué sur le terrain depuis 35 ans pour la promotion de la discipline. D’autre part, ces deux régions ont toujours été "pilotes" dans le développement du Taekwondo national, grâce notamment au nombre de leurs licenciés qui a rapidement dépassé les 2 000 pratiquants pour chaque entité, mais également grâce aux fortes personnalités qui ont structuré le Taekwondo Rhône Alpin. Néanmoins en 2006 il est apparu nécessaire de fusionner ces deux structures en un comité Rhône Alpes afin de mutualiser les moyens pour amplifier le développement, intensifier la pratique de haut niveau et mieux correspondre à la réalité des partenaires et du mouvement sportif Rhône-alpes.

Ainsi un rapprochement en "douceur" des deux comités a été planifié durant deux saisons, afin d’organiser les actions de services publics : passages de grades, compétitions et formations.

Depuis octobre 2008 la Ligue de Taekwondo Rhône Alpes est une entité à part entière qui regroupe l’ensembles des départements de la région. Monsieur Denis ODJO en est le premier Président.


 Historique du l'Hapkido

Pupille de l'état, Maître CHOI Yong-Sul, futur fondateur du Hapkido, est emmené au Japon à 8 ans où il reçoit une instruction martiale à l'école DAITO RYU AKI JUTSU. Sous occupation japonaise, la vie et la progression en Corée de CHOI Yong-Sul est sujet à controverse. Toutefois, à la fin de la guerre, il démontra une profonde connaissance des arts martiaux.
Dans un premier temps il enseigne le YUSUL ou méthode passive. Appelée ensuite YUKWONSUL, cette pratique synthétise l'enseignement reçu au Japon et les techniques traditionnelles de la Corée (TAEKYON).
Il ouvre son premier dojang en 1951 : YUKWANSUL HAPKIDOJANG. En 1961, le maître et ses plus proches disciples nomment leur pratique « HAPKIDO ».
Depuis les années 50, de très nombreuses écoles à travers la Corée et le monde ont développé le Hapkido.
Son fondateur : maître CHOI s'éteint en 1986 et est inhumé à TAEGU, la ville coréenne où débuta l'épopée du HAPKIDO. .


Le HAPKIDO - Voie de l'Union des énergies, Art Martial traditionnel coréen d'autodéfense

Le Hapkido permet de pratiquer une gymnastique de santé tout en apprenant à se défendre, sans obligatoirement privilégier la force.
La recherche du placement optimal et l'utilisation de l'énergie de l'adversaire en font une pratique accessible à tous.
Alliant souplesse, harmonie, contrôle de l'équilibre et de l'énergie, il est composé de percussions, de projections, de chutes, de multiples clés, de saisies et d'étranglements. Il utilise la frappe directe sur les points vitaux avec les armes naturelles du corps. Le Hapkido forme donc un système complet de défense. Il est à ce titre enseigné couramment dans les forces de police coréenne.

La Commission national de Hapkido Cette discipline est officiellement reconnue par l'Etat et structurée au sein de la Fédération Française de Taekwondo et Disciplines Associées (F.F.T.D.A.) en Commission Nationale Hapkido depuis 1997.